Les Grands Réorganisateurs ... du travail des autres

Pour l'été 2011 la chefferie du pôle de médecine cardio a ordonné la réorganisation   de chaque secrétariat en polyvalence sur les différents services de ce pôle.

Le résultat laisse à désirer ... 

Vu de leurs lorgnettes ça devait fonctionner ... mais après quelques mois seulement , c'est une autre histoire. 

Si les médecins voulaient ne s'occuper que de ce pourquoi ils sont compétents , ça simplifierait parfois les choses !     CQFD

Compte rendu de l' AG des secrétaires

ASSEMBLEE GENERALE DU 18.01.2010

 

                           

 

Secrétariats représentés                                                                 

Médecine A

Réanimation

Service de Gynécologie /obstétrique

Médecine E

Gérontologie

Maisons de Retraite :  « La clairière » « U.S.L.D »

Chirurgie C

Chirurgie Ambulatoire

Hôpital de Semaine/Mémoire

Médecine B

Pôle de remplacement

Pédiatrie                                                                      

Service des Urgences

Service de Chirurgie B                                                        

 

        

 

 

 

1°) Dans un premier temps les secrétaires émettent leurs craintes quant aux nouvelles organisations ayant pour objectif la mutualisation par pôle:

 

·        Ce système est la négation du fait que PAS UN SERVICE (en fonction de sa spécialités) NE FONCTIONNE COMME UN AUTRE et que chacun a ses particularités et vouloir tout uniformiser ne peut conduire qu’à un éclatement des compétences actuellement en place et à une  pagaille inextricable…..

·        Ce fonctionnement ne règle pas pour autant les problèmes d’absences multiples et répétitives sur un même pôle ; il y aura toujours quelqu’un d’absent : congés, R.T.T, maladie, maternité  etc…) et il faudra COMME AVANT jongler avec les absences et une absence non programmée démontera toute l’organisation en place…..( ???)

·        La personne en place sur un poste une demi journée n’étant  pas celle qui fait le travail en amont ou en aval , résultat , plus personne          N’EST AU COURANT DE RIEN et celle qui est sur le poste au moment où il y a problème  ne peut répondre de ce qui s’est passé  et se prend des représailles pour un travail dont elle n’est même pas responsable

·        Perte énorme de temps en transmissions qui par ailleurs ne peuvent être qu’incomplètes, en effet on ne peut dire que l’essentiel et beaucoup de choses « passent à l’as ». La secrétaire qui est là pour une tâche bien précise sera sollicitée pour autre chose , d’ou des oublis qui ne lui seront pas imputés à elle mais à la collègue qui se trouvera sur le poste le jour où le problème verra le jour et dont celle ci ne pourra pas démêler le fil…

·        Beaucoup d’entre elles sont également conscientes que derrière cette nouvelle réorganisation il y a une volonté de faire disparaître à plus ou moins long terme le métier de « Secrétaire Médicale »…… d’où encore une économie de la Direction qui  n’a plus à payer des Assimilés Cadres……  à investir dans des concours etc….. en effet les tâches telles que l’on veut nous les imposer ne relèvent en rien des compétences d’une Secrétaire Médicale et n’importe quel Agent formé à la prise des R.V où à la frappe fera l’affaire et le métier  va disparaître.

·        A noter que la  majorité des Services fonctionnent bien, que les Médecins sont satisfaits et qu’en dehors des problèmes de manque de personnel et de remplacements des absences ( qui ne sont pas à imputer aux secrétaires mais à l’Etablissement)  les services tournent avec une entraide spontanée. Alors pourquoi CHANGER quelque chose qui fonctionne bien ? Change t’on une équipe qui gagne ? Il est normal de réorganiser quelque chose de mal organisé mais qui dans l’établissement part de cette gageure que les secrétariats fonctionnent mal ? 

 

 

2°) Dans un second temps la parole est donnée aux Secrétaires pratiquant déjà cette organisation :

Témoignages « édifiants » fusant de toutes parts de la part de celles qui « pratiquent » : toutes son unanimes sur le caractère désastreux de cette organisation de travail :

·        Manque de suivi dans le travail , on ne sait plus qui a fait quoi .

·        Perte de temps énormes (courir partout à la recherche de dossiers, d’informations etc….), et en déplacements d’un service à un autre, d’installation etc….,

·        Plus aucun repère pour les Secrétaires (et les Médecins)

·        Epuisement des personnels,

·        Perte de responsabilité de son travail, et non moins important mécontentement des médecins qui viennent comme avant s’adresser à la secrétaire pour lui demander de faire son travail de Secrétaire et s’entendent répondre par leur interlocutrice qu’aujourd’hui elle ne fait que de la frappe ou de la prise de R.V et qu’ils doivent attendre ou courir trois étages plus haut pour obtenir satisfaction

·        Perte de repère des patients qui n’ont plus leurs interlocuteurs privilégiés ce qui est une part importante du Service rendu au patient…

·        Situation génératrice de tensions entre les Secrétaires amenées à fonctionner ensemble, plus personne n’étant responsable du travail de A à Z il est facile de comprendre que les agents ont du mal à encaisser des reproches concernant des erreurs commises par d’autres et ceci est la réalité : LE MALADE ou le MEDECIN qui n’a pas obtenu satisfaction s’en prend SYSTEMATIQUEMENT A LA PERSONNE QU’IL A DEVANT LUI…..

·        Il apparaît également et c’était à prévoir que le Médecin qui est lui même confronté directement sur le terrain avec le malade vient s’adresser à la Secrétaire présente et lui demande de faire ce dont IL A BESOIN en temps réel et n’accepte pas de s’entendre dire qu’il faut ….attendre…. Aller voir trois étages plus haut …… voire même ne pas savoir ou il doit aller voir…… et certains Médecins se plaignent de ce jeu de « chaises tournantes ».

 

E A noter que certaines ( du CHAM ) ont fait part d’une expérience particulière à savoir qu’il leur a été demandé (il y a déjà quelques années)  de fonctionner de cette façon  : n’ayant pas eu le choix et s’étant entendu répondre « qu’elles n’étaient pas  là pour être épanouies et heureuses dans leur emploi » elles ont adopté durant quelques mois  cette façon  de travailler : au terme de cette expérience qui s’est avérée désastreuse à tous les niveaux (disputent au quotidien entre elles )elles se sont mises d’accord avec leur Surveillante pour revenir à leur façon de travailler antérieure et fonctionnent dorénavant de cette façon à la plus grande satisfaction de tous !…..

 

 

 

E Important +++

Chose importante et « curieuse » s’il en est :  il ressort que les doléances des secrétaires ayant expérimenté cette méthode correspondent EXACTEMENT aux réticences émises par celles qui ne le font pas encore  .  Du fait de leur expérience du terrain et de leur métier elles en connaissent les ficelles et les arguments qu’elles avancent  contre  cette organisation recoupent exactement les points négatifs avancés par celles qui « tournent » déjà….

 

Toutes les Secrétaires, sont également tombées d’accord sur le fait qu’elles ne refusent pas d’être formées et de se remplacer par pôles en cas de problème majeur de personnel (mais qui va remplacer celle qui part remplacer quelqu’un d’autre ?), prouvant par là leur bonne foi, leur motivation et  leur compréhension.

 

E Devenir

Après concertation , les secrétaires sont tombées d’accord sur les faits suivant :

 

-         Qu’il fallait entamer  une action se proposant de faire un courrier à la Direction pour demander une entrevue  avec le Directeur afin de pouvoir exposer leur  point de vue de professionnelles expérimentées.

-         Toutes les secrétaires présentes sont cependant également tombées d’accord sur le fait que si cela ne suffisait pas elles étaient prêtes à entamer d’autres actions …

-         Important d’impliquer au maximum les médecins dans cette action, déjà en leur demandant comment ils se positionnent par rapport à cette réorganisation et connaître leur avis. Il semble important aussi de bien leur expliquer  les choses et de leur montrer l’impact que cette nouvelle réorganisation aura dans leur propre travail. Il pourrait en effet être à craindre qu’on leur ait « brossé » un portrait idyllique de la chose en jouant sur le fait qu’ils n’auront plus de problèmes d’absentéisme mais sans leur mettre en avant les réelles répercussions.

 

 

 

Il est donc décidé de rédiger un courrier  collectif et de demander une entrevue avec le Directeur.