Noël au charbon => direction aux tisons

le nouveau directeur est pressé de faire justice sur le Cham . Il aurait ordonné aux cadres de ne plus accorder le bénéfice d'une heure de travail en moins pour les agents travaillant le 24  ou le 31 décembre. C'est selon lui par esprit d'égalité vis à vis des agents qui ne peuvent pas y prétendre..

 

Ce n'est sans doute qu'un premier coup d'épé mais d'autres vont suivre pour nous tailler un costume de crise adapté à la réforme territoriale.

 

La réaction de colère des agents a amené les syndicats à déposer un préavis de grève pour mardi 21 décembre. rendez vous de 9h30 à 10h30 dans le Hall de l'hôpital

 

Il semble que les idées ne manquent pas à la direction pour revenir sur les acquis et revoir les rythmes de travail en les intensifiant. Nous rappelons ici que les 35 heures ont été négociées avec un gain de productivité  d'environ 50 emplois sur le cham  . Depuis nous subissons les hausses d'activité sans les hausses de personnel nécessaires dans des locaux inadaptés et avec des payes que beaucoup estiment  insuffisantes pour vivre.  €

Le mouvement contre les dégradations des retraites a donné le ton à l'automne mais l'immédiateté des mesures que pointe la direction pourraient faire remonter la colère et déclencher une riposte encore plus étendue.  

 

Attendu que dans tous les secteurs publics et privés c'est la même gestion de la crise qui pointe son nez , ça pourrait éternuer bien fort cet hiver !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    hospitalier réactif (mardi, 21 décembre 2010 21:57)

    Bonjour,
    j'ai assisté à l'assemblée du personnel ce matin.
    ça fait plaisir de voir comment on a réagit et comment le nouveau directeur a du manger son chapeau.
    Il faut dire qu'il faisait fort depuis son arrivée à l'hosto en fouinant partout où il pouvait et en tirant des conclusions à partir d'un simple coup d'oei.
    Et bien il s'est mis le doigt dans l'œil en pensant que ses premiers décrets passeraient comme lettre à la banque postale.
    et on lui bien fait le catalogue sur ce qui nous tient à coeur : ne pas laisser dégrader nos conditions de travail et grignoter les quelques malheureux acquis qui nous sont encore attribués.
    C'était une bonne AG , à refaire dès qu'on a un coup de blues !